Culture et Santé 2017 au CH de Haute-Gironde

Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble ; si la mer emporte une motte de terre, l’Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de tes amis ou le tien ; la mort de tout homme me diminue, parce que j’appartiens au genre humain ; aussi n’envoie jamais demander pour qui sonne le glas : c’est pour toi qu’il sonne.

John Donne – Aucun homme n’est une île (No Man is an Island, 1624)

 

Le Centre Hospitalier de la Haute Gironde est implanté dans un bassin de vie bercé par l’eau (même s’il est connu pour son vin !). Il suffit de déambuler dans les couloirs, les chambres du côté ouest du bâtiment pour admirer la vue sur l’Estuaire est ses nombreuses îles. De l’extérieur, quand on navigue sur l’Estuaire en arrivant du nord, après avoir laissé l’île Pâtiras et Nouvelle sur tribord on découvre à bâbord ce « navire hospitalier » ancré sur la rive presque en face de l’île Pâté. Plus qu’une incitation au voyage, c’est une volonté de réflexion sur ces deux cadres de vie (hospitalier et insulaire) qui va nous animer pendant cette (ces ?) année(s) afin d’ouvrir des passerelles entre ces deux univers, ces deux microsociétés. Quels sont leurs points communs, leurs différences ?

–          Les hommes et les femmes qui y viv(ai)ent, qui y travaill(ai)ent

–          Les flux : dans les corps ; de paroles, migratoires.

–          Le matériel de la vie quotidienne (tenues, outils, objets) : médical, agriculture, pêche, chasse, navigation…

–          Développement durable (eau, recyclage…) et/ou faune / flore

Nous pouvons donc entrevoir de nombreuses pistes de travail grâce à cette confluence.

3 formes verront le jour en 2017 :

➤ Un travail d’écriture d’une « pièce de théâtre » : « l’île sans fin » – Sébastien Turpault / Cie Avide Vacarme (http://avide-vacarme.com/)

➤ La réalisation d’une œuvre collective sur les îles et les matériaux utilisés à l’hôpital (par les soignants, les patients, les salariés…). Travail de collecte durant l’été et 2 journées d’ateliers de création de l’œuvre réalisée par les patients, les professionnels grâce à l’accompagnement de 2 plasticiens de l’association Zinzoline (www.revue-zinzoline.over-blog.com)

➤ Rencontre autour d’un eau-teur au CH dans le cadre du 25ème salon « Livres en citadelle » porté par l’association Préface (www.preface-blaye.fr). L’auteur est choisi en concertation avec le comité de pilotage Culture & Santé en lien avec la thématique.