Définir des conditions pré-requises

Détermination des conditions pré-requises pour que les Projets « Culture et Santé » soient source de récupération professionnelle et améliorent le bien-être au travail des agents des secteurs sanitaire et médico-social

Recherche portée par le Laboratoire EA 4139 Psychologie de l’Université de Bordeaux dans le cadre d’une thèse conduite par Laure Valentin, en contrat CIFRE porté par le Pôle Culture et Santé Nouvelle-Aquitaine.

Ce projet de thèse porte sur la thématique de la récupération professionnelle et son effet sur le bien-être au travail, et plus en général sur la qualité de vie au travail, du personnel soignant.

La littérature scienti que traite la récupération professionnelle comme étant un facteur de bien-être au travail durant le temps hors travail. Néanmoins, elle met en avant que les effets positifs de la récupération sur le bien-être s’estompent rapidement et qu’il serait nécessaire de trouver d’autres sources de récupération. Pourtant les chercheurs ne se sont pas encore penchés sur la question de la récupération professionnelle sur le lieu de travail.

Ce projet de thèse se propose d’étudier l’effet des projets « Culture et Santé », réalisés pendant le temps de travail, sur la récupération professionnelle et le bien-être du personnel soignant.

Le projet de thèse

Directrice de thèse : Adalgisa Battistelli, Psychologie du travail et des organisations, Programme de recherche : « Transformation, innovation et inclusion au travail », Équipe : « Construction de l’individu en contexte »