Recherche de Laure Valentin

La récupération professionnelle au travail et ses effets sur la qualité de vie au travail : Les projets « Culture et Santé » dans les établissements sanitaires et médico-sociaux

Recherche portée conjointement par le Laboratoire EA 4139 Psychologie de l’Université de Bordeaux et le Pôle Culture et Santé en Nouvelle-Aquitaine, dans le cadre d’une thèse conduite par Laure Valentin en contrat CIFRE.

Ce projet de thèse porte sur la thématique de la récupération professionnelle et son effet sur le bien-être au travail, et plus largement sur la qualité de vie au travail du personnel travaillant dans les secteurs sanitaire et médico-social. Il  se propose d’étudier l’effet des projets « Culture et Santé », réalisés pendant le temps de travail, sur la récupération professionnelle et le bien-être du personnel.
Nous souhaitons analyser quelles conditions individuelles, d’équipes et organisationnelles peuvent contribuer à faire que ces projets deviennent source de récupération professionnelle et de bien-être au travail pour le personnel hospitalier.
A la lumière de ces analyses, nous avons pour objectifs de valoriser les projets réalisé sur tout le territoire, de soumettre des préconisations adaptées en matière de formation des équipes et de renforcer notre accompagnement à la mise en place des projets.

Le projet de thèse

Directrice de thèse : Adalgisa Battistelli, Psychologie du travail et des organisations, Programme de recherche : « Transformation, innovation et inclusion au travail », Équipe : « Construction de l’individu en contexte », Laboratoire EA 4139 Psychologie.