Le bon point de la loi NOTRe

La loi a changé. En matière culturelle, la responsabilité publique doit garantir le respect des droits culturels des personnes. L’Etat tout autant que les collectivités et leurs groupements doivent exercer conjointement cette responsabilité, comme le précise l’article 103 de la loi NOTRe. Avec cette référence aux droits culturels, le  souci de la personne, comme être d’humanité, libre et digne, devra l’emporter sur l’offre de services culturels à des « malades » anonymes , des « habitants » indifférenciés ou des populations inconnues….

>