Culture et Santé à la Clinique Jean Sarrailh… « PerspectiveS »

La Direction Régionale des Affaires Culturelles, l’Agence Régionale de Santé et la Région Nouvelle Aquitaine suite à un appel à projet subventionnent une action culturelle dans des lieux de soins.
Cette année la Clinique Médicale et Pédagogique Jean Sarrailh a été retenue pour son projet «  PerspectiveS  », dans le cadre de ce dispositif tripartite «  Culture et Santé 2019  ».

Pour le projet «  PerspectiveS  » nous avons accueilli en interne des artistes circassiens en formation professionnelle de l’école de cirque du Lido de Toulouse accompagnés par la Compagnie SingulièreS. C’est avec notre opérateur culturel l’Association Française de Cirque Adapté, que nous avons imaginé de proposer deux temps distincts aux jeunes patients hospitalisés à la Clinique.

L’acte 1 s’est déroulé du lundi 26 août au vendredi 30 août, juste avant la rentrée scolaire. Le choix de cette période nous paraissait judicieux. Aussi, l’intention était alors de faciliter et de dédramatiser la rentrée scolaire en offrant à nos jeunes patients hospitalisés des temps de rencontres et d’expérimentations artistiques. Les supports d’expression portés par l’équipe du service animation et par les artistes accueillis au sein de la Clinique, s’inscrivent dans le spectacle vivant. Aussi, les arts du cirque, l’écriture, la musique, le jeu d’acteur et le chant ont été utilisés sur une semaine lors d’ateliers de pratiques, riches en échanges et partages. La concrétisation de cette semaine «  extra-ordinaire  » s’est faite au travers d’une restitution sous forme d’un spectacle, où les spectateurs ont pu déambuler dans l’enceinte de la Clinique pour apprécier les multiples tableaux et saynètes créés par nos jeunes patients accompagnés des artistes.

L’acte 2 du projet s’est déroulé dans le temps scolaire du lundi 30 septembre au vendredi 04 octobre. Le partenariat avec le service des études a permis d’imaginer sur une semaine, l’intervention d’artistes dans le temps scolaire. L’intention était de mettre en «  scène  » les enseignements par matière, dispensés par les enseignants, en fonction notamment, des programmes scolaires et des niveaux scolaires (collège, lycée et SESAME). Aussi, les jeunes-patients-élèves ont pu vivre autrement, le temps d’une semaine, leur scolarité. Avec un investissement total des enseignants en amont de l’acte 2, les artistes et les jeunes ont élaboré un spectacle riche en émotions, finalisant ainsi cette semaine «  décloisonnée  ». La restitution de ce second temps du projet a permis aux spectateurs de constater qu’ensemble, l’inventivité et la créativité des jeunes, des enseignants et des artistes étaient au rendez-vous.

Nous avons ainsi pu faire «  humanité ensemble  » !