Culture et Santé à l’Hôpital Marin d’Hendaye

Les projets en région

  La rencontre avec la Compagnie du Théâtre des Chimères (Biarritz)  qui avait coutume de proposer des impromptus au moment des festivals de théâtre de rue de la ville de Hendaye a été l’élément déclencheur d’une possibilité de prise en soins différente. L’enthousiasme des patients qui assistaient à ces représentations a donné l’envie d’une continuité. C’est ainsi que dans un premier temps, cette Compagnie de Théâtre  est venue présenter ses créations dans l’unité de soin de Ribadeau-Dumas (SSR Affections du système nerveux – Maladies rares neurologiques et Handicaps lourds de pathologies neurologiques rares)  à l’Hôpital Marin.

De cette relation, sont nées  une envie et une volonté de vouloir mettre sous les feux des projecteurs, la parole des patients. Le « pari »  a été fait par l’équipe socio-éducative que les soins culturels représentaient un axe thérapeutique majeur dans l’accompagnement des patients. En effet, ces agents avaient observé que la maladie pouvait accentuer le besoin de s’exprimer (écrire, partager, créer…).

La reconnaissance de nos actions «Culture-Santé » par un projet « Trophées Patients»  récompensé en 2013  a permis la mise en œuvre d’un projet de créations  grâce à une collaboration d’artistes, d’agents de l’équipe socio-éducative, de soignants et de patients.

En 2014, les portes de la saison culturelle hendayaise, dans le cadre du festival  du «  Mai du Théâtre » se sont ouvertes ; elles ont facilité la valorisation du travail accompli pour la première création « Tranches de vie » . Des ateliers théâtres ont été mis en place dans l’unité de soin, ce qui est venu renforcer le lien entre les professionnels de la culture et le monde de la santé. A ce jour les ateliers continuent de perdurer. Les témoignages de patients dans ces espaces, au travers des ateliers d’écriture et par des échanges de mail avec une centaine de patients en inter-séjours également, de familles et d’aidants ont permis la collecte d’informations. Ces écrits ou ces échanges ont alimenté les nouvelles créations.

C’est ainsi que dans la continuité, en 2016, une nouvelle création  théâtrale « A travers la verrière, la vie » a été programmée dans le cadre du festival du « Mai du théâtre » à Hendaye, toujours grâce à des textes de patients mais, cette fois complétés par ceux des familles, soignants et bénévoles. 20 personnes étaient sur scène pour faire revivre 24 h dans une unité de soin. Cette représentation a été suivie, d’une table ronde avec différents professionnels de la culture et de la santé sur le thème de « l’influence de la culture sur la santé et ses effets ».  L’échange a été présidé par l’actrice Clémentine CELARIE venue pour l’occasion  témoigner de son expérience au travers de la « Danse immobile » où deux personnes en situation de handicap étaient impliquées.

Les responsables de la saison culturelle de Langueux, ville à côté de Saint Brieuc, ont permis la présentation de «Tranches de Vie  » en avril 2016. 3 agents de l’équipe socio-éducative ont accompagné de façon bénévole des patients pour cette nouvelle expérience qui mettait en avant ce travail. 200 spectateurs étaient présents.

D’octobre 2016 à Mai 2017 et d’Octobre 2017 à Mai 2018, grâce aux différents partenaires associés (financiers et humains), les ateliers Théâtre ont pu se tenir de façon hebdomadaire. Les recueils de témoignages ont enrichi les nouvelles écritures.

En octobre 2017,  la création de la pièce « A travers la verrière, la vie », repérée, a été jouée devant 400 spectateurs dans le cadre de la saison culturelle à La Rochelle. Tout comme en 2016, un débat a été proposé à l’issue de la représentation sur les expériences diverses au travers de la maladie.
Dans le même temps, le fruit d’une année de travail réalisé par une patiente, chorégraphe, victime d’un accident de la circulation et depuis tétraplégique, a permis la production de son spectacle dans le cadre de la saison culturelle hendayaise.  20 danseuses se sont déplacées de Paris pour mettre en scène l’œuvre  au moment de l’hospitalisation de la chorégraphe. Ce projet consistait  à donner à voir « le possible » malgré le handicap par le biais d’une action culturelle. Ce spectacle fut un réel succès,  reconnu par l’hôpital et par la municipalité.

2018 a vu le jour d’une nouvelle création « 4 rêves et un toucher ». Le thème cette nouvelle création abordait les concepts de « Rêve » et du « Toucher ». Pour ce faire,  les metteurs en scène de la « Compagnie du Théâtre des Chimères » ont proposé de recueillir les rêves de chacun, qu’ils soient totalement farfelus ou/et irréalisables. Les rêves et fantasmes de chaque participant ont été portés sur scène grâce au fil conducteur qui a mené les metteurs en scène sur le chemin de la création.

L’autre sujet qu’ils ont souhaité  aborder est celui du toucher. Il concerne le rapport unique et si personnel que chaque personne a avec le toucher. Certains aiment être touchés, d’autres pas. Certains sont très tactiles, d’autres n’aiment pas le contact avec les autres. On peut évoquer le toucher caresse, le toucher soin, le toucher du réconfort, le toucher invasif, le toucher barrière (port de gants), le besoin du/de toucher, etc. C’est un sujet un peu plus personnel, et pour cela, chaque personne désirant s’inscrire dans ce projet a bénéficié de la confidentialité souhaitée.
Ont été associés des patients accueillis dans un autre unité de soin en SSR Affections du système digestif, métabolique et endocrinien » – Syndrome de Prader-Willi et pathologies apparentées.

L’équipe socio-éducative de l’unité de soin impliquée dans les unités de soin  de Ribadeau-Dumas et de Bertin –Hugault depuis 2015, composée de deux éducateurs spécialisés et deux animateurs a été à l’initiative du projet (s’y est rajoutée une animatrice socio-culturelle intervenant dans les Ateliers Théâtre, répétitions,…). Le personnel soignant  de ces 2 unités de soin a été le témoin immédiat des retombées positives, de l’enthousiasme généré auprès des patients par la sélection des textes, les répétitions et les représentations. Ils se sont également impliqués petit à petit différemment. Depuis 2016 la Mairie de Hendaye souhaite soutenir cette initiative « culture santé », elle apporte sa contribution en octroyant une subvention annuelle à la compagnie du TDC, dans le cadre d’un contrat d’objectifs.

L’ARS Nouvelle Aquitaine soutient les  projets présentés depuis 2015.
Plusieurs évaluations ont été effectuées pour cette expérience menée depuis 4 ans :
• Quantitative :
●  Environ 400 patients ont participé chacun à leur manière à ces expériences
●  9 représentations des 3 créations
●  De 200 à 400 spectateurs par représentation
●   Une augmentation de participation de soignants, de familles, d’aidants
●  Captation d’images, programmes, affiches et production d’un livre
–      Qualitative :
●  Promotion de la création artistique comme prise en soin
●  Expression différente de  la maladie
●  Compréhension  des difficultés et des renoncements dans le quotidien
●  Partage d’une expérience humaine
● Mieux être dans le quotidien

Toutes ces créations ont fait part du vécu, des émotions des patients depuis l’annonce brutale de la maladie. Elles font aussi état de tous les renoncements qui en découlent inexorablement…
Mais, en appui de ces expériences, qui ont créé de la confiance, du partage et de l’envie notamment, les porteurs de projet souhaitent poursuivre l’aventure…

En savoir plus :

Hopital Marin d’Hendaye
Martine CATAPON
Cadre Socio Educatif
Mail

#SUR LE MÊME SUJET
_01 décembre 2022

Parution : Migration(s)

_01 décembre 2022

Parution : Les hospitaliers

_01 décembre 2022

_01 décembre 2022

_09 novembre 2022

Une vraie radio de Malade