Initiatives artistiques au CH de Mont-de-Marsan

Cette période de confinement a amené le  Centre Hospitalier de Mont-de-Marsan à repenser ses pratiques hospitalières. Le CH a pu bénéficier, au niveau culturel, d’une vague de belles initiatives artistiques dans le domaine du théâtre de rue et de la musique.

En effet, le Théâtre de Gascogne a répertorié et centralisé les artistes volontaires de l’agglomération montoise pouvant intervenir sous les fenêtres des patients du Centre Hospitalier de Mont de Marsan grâce à leur nouveau dispositif Mobyl’Art.

Depuis 2 semaines, le CH a eu la chance d’avoir un concert de plein air par jour sur, au moins, l’un des sites du CH (Layné, Sainte Anne, Lesbazeilles et Nouvielle).

Céline VANEL, professeur de flûte du Conservatoire des Landes

Toujours aussi appréciée, la talentueuse Céline Vanel a présenté aux patients de Ste Anne et aux résidents de l’Ehpad Lesbazeilles un répertoire de musiques variées et dynamiques qui a entraîné les auditeurs aux confins de souvenirs enfouis. Ces « voyages musicaux », initiés par cette professeur du Conservatoire des Landes, ont permis de renouer avec la rêverie et d’oublier un instant les contraintes liées au Covid 19. Merci à elle, et à sa flûte traversière, d’avoir enchanté les services du Centre Hospitalier de Mont de Marsan en ces belles journées de printemps. Un grand bravo également pour son adaptation auprès de patients présentant des pathologies sévères.

MALBORO TWIST

Assis à l’ombre des arbres dans le jardin du service de Bastide, les ados Hospitalisés à Sainte Anne ont vu débarquer, ce lundi 4 mai au matin, deux guitaristes masqués… Installation, ajustages et branchements effectués, le duo Malboro Twist, composé des deux professeurs de la Rock School du CaféMusic’, a interprété pendant 1h les grands classiques du Blues. Moments empreints de magie et de générosité, Fred Measson et Yann Lefer ont, par leur savoir-faire et leur grande humanité amené tout doucement des adolescents ; dont la vie marque une parenthèse le temps du soin ; aux confins d’un univers musical qui leur était inconnu. Au fil du concert et des allers et venues des soignants, une ambiance jazzy-swing s’est progressivement installée laissant les ados et les soignants aller à la rêverie. En fin de concert, et pour la joie de tous, les jeunes ont pu poser des questions sur les instruments de musique et ainsi profiter des connaissances de ces deux artistes. Merci au dispositif Mobyl’Art du Théâtre de Gascogne d’avoir permis cette rencontre.

Pignon sur rue, Cie Les Egalithes

Certains disent que les voyages forment la jeunesse, le personnel soignant et les patients de Sainte Anne, eux, vous diront qu’ils ont réinventé les voyages grâce au spectacle Pignon sur Rue de la Compagnie Les Egalithes. A bord de ce « tandem » de choc, ils ont tous embarqué pour un voyage autour du monde le temps d’une après-midi, où le commandant Eugène Debord et sa charmante hôtesse de l’air Pénélope Solex ont fait escale dans 4 services de l’Hôpital Sainte Anne. Ce voyage chanté à travers des visites imaginaires, a permis à chacun de dépasser les frontières actuellement fermées.

Grace à la Culture, l’évasion au-delà des murs du confinement a été possible pour découvrir, l’espace d’un instant, de nouvelles contrées aux airs exotiques ! ces escales musicales traversant le Brésil, la Chine, l’Argentine et même l’Italie ont permis à chacun, soignant et soignés de redécouvrir des standards revisités, réarrangés, réinventés. Réinventés avez-vous dit ? Confinement oblige, le dispositif Mobil Art’, mise en place par le Théâtre de Gascogne a permis, hier après-midi, de ré-enchanter l’hôpital où le personnel soignant a pu poser ses bagages aux côtés d’artistes venus bénévolement. Nos « héros masqués » en blouse blanche ont pu mettre entre parenthèses leurs angoisses un instant et profiter de ce moment culturel où l’art et la spontanéité ont pu dérider les crispations de chacun.

Un grand merci à tous ces artistes bénévoles qui contribuent à apaiser, le temps d’un soupir, le quotidien des soignants, à l’image de cette infirmière, pour laquelle la dernière chanson sera dédicacée, et qui dira « merci de venir nous voir, ça nous nous fait tellement de bien !