Le Théâtre d’Argile – février 2020 : une autre temporalité

Projet Culture et Santé-Médico social, IME de Saint Laurent les Églises – Haute-Vienne. Ateliers accompagnés par Nicole Depagniat, plasticienne.
Octobre 2019 – AVRIL 2020

« le Théâtre d’Argile » a maintenant résolument pris son envol. Après 4 mois et demi d’atelier, le dispositif est bien rôdé; chaque jeune a créé SON rapport spécifique avec la matière terre et le plateau qui la contient. Si certains prennent un temps infini pour réchauffer la terre, en soufflant sur elle, posant leurs mains dessus d’abord prudemment, puis en descendant davantage dans les profondeurs et lui donnent vie peu à peu, l’embrassant, lui parlant, s’en mettant sur le visage, d’autres éprouvent le besoin immédiat de faire jaillir du bas des formes suffisamment importantes pour eux, pour qu’ils s’engagent de toutes leurs forces et de tout leur souffle dans la construction de monticules, piliers, boules, architectures de plus en plus complexes et extravagantes, puissantes, nécessitant parfois des attelles de bois et ficelles pour faire tenir, personnages singuliers se métamorphosant en cours de réalisation en êtres-symboles, familles décomposées et recomposées, anges de vie et de mort, d’une force et d’une expressivité bouleversantes. Lorsqu’en effet, un drame survient dans l’IME « le Théâtre d’Argile » devient pour certains, un opportun terrain de symbolisation du deuil, dans lequel fiction et réalité se mêlent, permettant aussi de donner forme à la douleur du choc et de la perte et les transformer en une lumière noire, un nouvelle forme en présence faisant place à celles ayant tragiquement disparu. Ainsi, nous retrouvons nous malgré nous en fin de séance, à vivre au figuré la transposition des corps enterrés, désormais absents de nos yeux, mais laissant une trace invisible qui s’imprègne en nos cœurs, indélébile.

Projet soutenu par l’ARS Nouvelle Aquitaine, la DRAC Nouvelle Aquitaine, la Région Nouvelle Aquitaine et l’APAJH 87