« Rêves d’Occident » en audiodescription au TNBA

A l’occasion de l’accueil de Rêves d’Occident du 18 au 25 janvier 2020, le TnBA propose une séance en audiodescription le samedi 25 janvier à 19h.
Places au tarif réduit de 13€, valable également pour la personne accompagnante.
Cette séance sera précédée d’une visite tactile du décor à 18h (durée 30’) – visite gratuite dans la limite des places disponibles

Renseignements et inscriptions  : Véronique Aubert –

Rêves d’Occident
Texte  Jean-Marie Piemme
Mise en scène Jean Boillot
Composition Jonathan Pontier
TnBA – Grande salle Vitez
Durée 2h40  (entracte compris)

Le metteur en scène Jean Boillot et l’auteur Jean‑ Marie Piemme cheminent ensemble depuis vingt-cinq ans. Ces Rêves d’Occident librement inspirés de La Tempête de Shakespeare sont leurs rêves de théâtre conjugués.
Prospero, plongé dans ses recherches sur le corps humain, néglige le gouvernement. Le voici chassé de son duché de Milan, avec Miranda sa fille de huit ans, et Ariel, ami et factotum. Soudain, surgit une île inconnue, peuplée d’étranges habitants. Pour Prospero, c’est l’occasion de réaliser son grand rêve : édifier une grande ville, Prosperia parangon du progrès pour tous. La réécriture de La Tempête par Jean-Marie Piemme transforme cette tragédie en une pièce de théâtre épique qui s’étend sur une dizaine d’années. Jean Boillot y poursuit sa recherche d’un théâtre à la fois épique et musical. Cette réécriture lui permet d’interroger avec légèreté la confrontation des cultures et la question de la filiation.
Rêves d’Occident est aussi une réflexion sur l’illusion politique et l’illusion théâtrale. Si la première manipule les hommes, la seconde ne se sert-elle pas du mensonge pour trouver une vérité et « explorer ensemble les possibles du monde » ?

Avec
Mathilde Dambricourt
Lucie Delmas
Nikita Faulon
Géraldine Keller
Philippe Lardaud
Régis Laroche
Axel Mandron
Cyrielle Rayet
Isabelle Ronayette

Texte
 de Jean-Marie Piemme
Compositeur  
Jonathan Pontier
Mise en scène  
Jean Boillot
Direction musicale
 Jean-Yves Aizic
Scénographie  
Laurence Villerot
Création lumière  
Ivan Mathis